LE JOUR DES MORTS (La fête de morts)

Dans la foulée de leur sédentarisation, les anciennes populations ont harmonisé leur vie aux rythmes des saisons et ont élaboré des rites et traditions pour rendre hommage et afficher leur reconnaissance envers la nature. Au Mexique, la tradition du jour des morts est un des héritages les plus marquants des peuples autochtones. À l’origine, les Aztèques érigeaient des autels circulaires, une évocation du caractère cyclique de la vie, directement sur le sol à l’aide de semences de maïs blanc, de haricot noir, de haricot ou de maïs rouge et de maïs bleu. Les autels, délimités par une couronne de roses d’Inde, étaient recouverts d’objets personnels du défunt. 

 

Ces installations représentaient à la fois des instruments pour afficher leur deuil, mais elles agissaient aussi comme guide spirituel en aidant les esprits des défunts à quitter la Terre et à trouver leur chemin vers le monde des âmes.  Ainsi, la douleur ressentie par la famille vis-à-vis le départ éternel de leur proche était remplacée par un sentiment de réconfort et d’acceptation à l’idée d’avoir aider l’âme à passer à la prochaine étape du rythme naturel de la vie. Cette tradition se déroulait chaque année lors de la saison de la moisson, symbolisant la transformation, le repos et la mort dans le cycle de la nature.

 

Avec l’arrivée des Espagnols, les autels se sont lentement transformés pour devenir ce qu’ils sont aujourd’hui: un syncrétisme des traditions de peuples aztèque et de l’influence catholique. Les autels modernes sont constitués de tables décorées des mets favoris du défunt, de bougies, de papier coloré et de verres d’eau, lesquels représentent respectivement la terre, le feu, l’air et l’eau, soit les quatre forces de la nature. Nous y retrouvons aussi des têtes de mort, de l’encens, des objets en forme de croix et de divers éléments personnels pour honorer le défunt. Les proches célèbrent ensuite la vie de leurs défunts en chantant, en dansant et en buvant. Après tout, la fête des morts est un événement joyeux qui célèbre le cycle de la vie et honore la transition de la vie à la mort.

 

En même temps, à la fin du mois d’octobre, les papillons monarques arrivent au Mexique. Le peuple purepecha qui habite cette région a la croyance que les papillons sont les âmes de leurs ancêtres décédés qui reviennent les visiter chaque année. 

 

Bonne saison de préparation à l’hiver et bon Jour des morts à tous!

Miranda Mendoza avait 18 ans et elle étudiait l’école sécondaire. Le 20 août dernier, elle a été enlevé après sortir de l’école. Ses ravisseurs ont demandé une récompense millionnaire. "Nous n'avions pas ce montant. Nous ne l'avons jamais vu ensemble " a déclaré l'un de ses proches. Miranda vivait à l’État de Mexico, où elle n'est jamais rentré chez elle.

 

Yoselin, une de ses amis à dit "Miranda a été assassinée pour sa pauvreté. Je suis désolée pour ce qu'ils l’ont fait parce que ce qu'ils font à une ils nous le font à toutes."

 

Miranda était la cousine de Mariana Garcia qui habite au Québec depuis 2010 avec son mari Olivier Garneau et leurs trois enfants : Jacob, Pamela et Emma. Mariana est amie et collaboratrice de PAAL. Elle nous a informé de l'enlèvement de sa cousine et après de son assassinat. Nous consacrons cette autel à Miranda et à toutes les personnes qui sont morts victimes de violence au Mexique, au Québec et dans tout le monde.

 

Selon les chiffres officiels, de janvier à juillet de cette année, 469 dossiers d’investigation ont été enregistrés pour le crime de féminicide au Mexique. En 2017, ils ont été 701 et en 2016, 585.

1/2

Dia de Muertos Ahuntsic

        Suite au succès de l’événement Dia de Muertos NDG en 2017, PAAL décide d’ajouter un second événement afin qu’un plus grand nombre de personnes puissent célébrer cette fête mexicaine. PAAL organise alors en 2018 la première édition de l’événement Dia de Muertos Ahuntsic et invite la communauté de ce quartier et des alentours à venir célébrer le Jour des Morts le 27 Octobre à la Maison de la culture d’Ahuntsic. À travers l’exposition et la décoration d’un autel des morts traditionnel, les participants ont l’opportunité de découvrir la signification de la vie et de la mort spécifique à la culture mexicaine et d’échanger leurs sentiments et opinions concernant ces thèmes.

             La visée de cet événement est de partager la richesse de la culture mexicaine et de favoriser le dialogue entre les membres de diverses cultures afin que les citoyens montréalais se sentent fiers d’appartenir à une métropole culturellement riche et diversifiée. Une communauté bien intégrée et participative est une communauté accueillante et ouverte d’esprit, dépourvue de peur vis-à-vis l’autre. Découvrir la signification des coutumes et traditions d’ethnies et de communautés culturelles diverses aide à réduire la distance interculturelle et favorise le mieux-être de la société.

          Si vous souhaitez participer à l’organisation de l’événement en tant que partenaire ou commanditaire ou si vous voulez vous procurer un kiosque en tant que commerçant, veuillez communiquer avec Pilar Hernandez au info@paalmtl.org ou par téléphone au 514-657-4430.

1/1

Nouveautés / News

info@paalmtl.org

514 657-3340

514 402-7135

© 2015 Rafael Benitez. All rights reserved